Retour

Le Petit Patrimoine

En collaboration avec les Services du Conseil Départemental de la Haute-Loire, le CAUE donne son avis sur les projets de réhabilitation du petit patrimoine  pour lesquels les collectivités territoriales ont demandé aune aide départementale.
Le Petit Patrimoine

Le Jury Fleurissement

Jury Départemental : La Maison Départementale du Tourisme organise chaque année le Jury Fleurissement Départemental. Plusieurs tournées au sein des communes inscrites à ce concours sont organisées, le CAUE avec sa compétence paysagère et environnementale participe alors à évaluer le travail de celles-ci.

Jury Régional : Le Comité Régional de Développement Touristique de l’Auvergne (CRDTA)  organise des tournées au sein des communes d’Auvergne détentrices d’une ou plusieurs fleurs afin de 

Le qualibat

Le qualibat

Commissions des sites

La politique de l’Etat dans le domaine de la protection des paysages et des sites s’appuie très largement sur la sensibilité et les capacités d’expertise des commissions départementales et de la commission supérieure des sites, perspectives et paysages.

La commission départementale des sites, perspectives et paysages, héritière des premières commissions instituées par la loi de 1906, participe largement, par ses avis sur l’ensemble des programmes et projets de protection et sur les plus importants des projets d’aménagement dans les sites classés, à la définition de la politique des sites. Elle est composée de représentants des services de l’Etat, des élus, et de la société civile ( personnalités qualifiés dans le domaine concerné, représentants d’associations et d’activités professionnelles).

En l’occurrence deux personnes du CAUE 43 participent aux commissions des sites et des paysages en donnant leur avis sur divers aménagements.

Ces commissions jouent un rôle essentiel dans la promotion des politiques de protection des sites et des paysages.


Gites de France

Le CAUE en partenariat avec le relais des Gîtes de France® de Haute-Loire vous renseignent, vous informent et vous guident dans votre démarche d’élaboration de votre projet. Des réunions régulières vous sont proposées pour vous permettre de faire connaissance avec le label et ses formules d’hébergement, vous présenter les aides financières en vigueur et vous sensibiliser sur la reconversion d’un patrimoine.

À l’issue de cette réunion, une visite des lieux pourra être engagée sur votre demande pour permettre à l’architecte du CAUE et au technicien du relais des gîtes de France® d’évaluer les potentialités de votre site. Cette première visite permet d’identifier ce qui constitue le lieu et participe à son identité. C’est une approche qualitative de toute la propriété. Une fois identifiées et inventoriées, ces richesses patrimoniales rurales resteront à valoriser et à intégrer au projet de réhabilitation. Des pistes d’aménagements pourront à ce moment être suggérées suivant l’inspiration et les caractéristiques du lieu.

Un compte rendu de la visite sera établi par le CAUE. Il retracera par écrit l’ensemble des remarques et recommandations soulevées lors de cette rencontre et les orientations architecturales à développer.

Au cours de l’élaboration du projet par l’architecte de votre choix, le CAUE reste consultable durant les différentes phases de conception. Une fois le projet arrêté et si des aides financières sont sollicitées, le CAUE aura à valider la proposition sous la forme d’un avis rédigé.
Gites de France

Conseil aux agriculteurs

Le CAUE propose aux agriculteurs qui le souhaitent une visite sur site pour définir ensemble de l’emprise de l’exploitation et/ou de projeter l’évolution potentielle de celle-ci, de hiérarchiser les circulations tout en préservant la vie privée de l’agriculteur.

Concrètement et sur simple demande, cette visite préalable permet à l’architecte une meilleure prise de connaissance des lieux et des fonctionnements de l’exploitation qui lui permettront de mettre en avant les pistes et priorités à envisager sous forme d’un compte-rendu détaillé ; une façon pour l’agriculteur de développer et de poursuivre sa réflexion dans des conditions optimales avec les éléments nécessaires pour y parvenir.

L’intérêt de ces rencontres est de pouvoir sensibiliser in situ sur les conséquences de l’acte de construire et de faire prendre conscience de l’impact et des transformations qu’un bâtiment engendre sur le paysage. Car aussi modeste ou conséquent qu’il soit, tout bâtiment agricole rentre dans une démarche architecturale qui mérite de concilier fonctionnalité, paysage et esthétique.




© 2018 / CAUE43 - Tous droits réservés
Retour haut de page