Retour

Pourquoi rénover en Coproprièté

 
Comme tout bâtiment, votre immeuble a besoin de travaux de rénovation pour rester en bon état. Concilier les travaux importants (ravalement, étanchéité de toitures…) avec une rénovation énergétique est une opération avantageuse et utile.

Une opération globale est plus efficace et moins coûteuse pour chaque copropriétaire qu'une rénovation individuelle. Par exemple, changer l’ensemble des fenêtres d’un même immeuble peut coûter 2 fois moins cher à chacun. Ce type d’opération permet en outre d’accroître le confort tout en diminuant les coûts de chauffage, de refroidissement et/ou de production d’eau chaude sanitaire. Le bâtiment s’en trouve « rajeuni » pour de nombreuses années et sa valeur patrimoniale préservée, voire accrue : c’est un atout en cas de revente.
Des aides financières et des prêts individuels et collectifs sont disponibles pour rénover. De plus, la copropriété est dotée d’une réserve financière: le fonds de travaux. Au final, le «reste à charge» par logement peut s’avérer très modeste.

Sachez que certains aspects de la rénovation énergétique des copropriétés font l’objet d’obligations réglementaires. (Isolation lors d’un ravalement de façade ou de la réfection d’une toiture, individualisation des frais de chauffage…)

La loi de transition énergétique prévoit des mesures pour les copropriétés les plus énergivores :
- Toutes les copropriétés consommant plus de 330 kWh/m2 .an (en énergie primaire) devront faire l’objet d’une rénovation énergétique d’ici à 2025.
- La performance énergétique est considérée comme un critère de décence pour les locations. Un bailleur devra remettre au locataire un logement répondant à un critère de performance énergétique minimale : il sera donc davantage intéressé à la rénovation énergétique de son bien.
 
Ces mesures ne seront obligatoires qu'après parution des décrets d'application.
 
 

Diagnostiquer votre copropriété

 
Pourquoi réaliser un diagnostic de votre copropriété :
  1. Avoir une idée de l’état de votre copropriété, et identifier les faiblesses thermiques
  2. Connaître les solutions les plus adaptées à votre copropriété
  3. Réduire votre facture de chauffage de façon significative
  4. Passer en revue l’ensemble de votre copropriété, depuis l’isolation au mode de chauffage
  5. Bâtir un programme de travaux centrés sur l’efficacité énergétique
 
Pour les copropriétés il existe différents niveaux de diagnostic:
 
> Le diagnostic de performance énergétique (DPE) collectif
Il sert à estimer la performance énergétique d’un bâtiment: il définit le classement du bâtiment sur l’étiquette énergie et le niveau des émissions de gaz à effet de serre. Il propose des pistes d’amélioration énergétique.

> L’audit énergétique
Il définit la performance énergétique d’un bâtiment. Il donne une vision globale et propose des travaux à ,effectuer pour améliorer les performances et le confort.

> L’audit global
Il intègre l’audit énergétique, avec des éléments supplémentaires établis par un bureau d’études thermiques, un architecte et un ingénieur financier: une composante architecturale et patrimoniale du bâtiment, une mission d’ingénierie financière, des prestations optionnelles (maquette numérique, diagnostic des réseaux d’eau, évaluation du potentiel de surélévation, analyse environnementale des espaces extérieurs et de l’accessibilité).

> Le diagnostic technique global (DTG)
Il intègre un audit énergétique ou un DPE, mais va plus loin. Il inclut en particulier une analyse des parties et des équipements communs, les améliorations possibles de la gestion technique et patrimoniale du bâtiment, une liste de travaux à réaliser pour conserver l’immeuble en bon état dans les 10 ans et une évaluation de leur coût. Précieuses aides à la décision, ces outils constituent une étape clé pour réussir la rénovation. Ils ne sont pas exigés pour tous les immeubles, mais font parfois l'objet d'une obligation réglementaire.
 

Dans tous les cas, le DTG est vivement conseillé.

 
 

La thermographie de votre copropriété, pour un constat de visu

 
Cette animation est proposé gratuitement par l’Espace Info Énergie de la Haute Loire.
Un conseiller effectue une thermographie des façades de la copropriété et en expose les résultats.
La visualisation des déperditions de chaleur et des ponts thermiques à pour objectifs de sensibiliser les copropriètaires aux déperditions d'énergie de leurs logements, et de prendre conscience de l’utilité de mener une rénovation thermique globale.

Pour un bon résultat, l'intervention de votre conseiller Info-Energie devra avoir lieu lorsqu'il fait suffisamment froid, en dehors des heures d'ensoleillement, tôt le matin ou en soirée, en l'absence de vent et de pluie.

< Nous contacter pour une balade thermographique >
 

Choisir des professionnels qualifiés

La mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) permet d’identifier les entreprises ayant suivi des formations et répondant à des critères définis par la charte.

Le recours aux professionnels permet notamment de mobiliser des aides de l’Etat. Ainsi, depuis le 1er janvier 2015, l’Eco-PTZ et le CITE et depuis le 1er juillet 2015 les Certificat d’économies d’énergie sont conditionnées à ce label professionnel qui concerne les travaux d’installation de production d’énergie renouvelables ainsi que les travaux de rénovation énergétique sur l’enveloppe du bâtiment.
 
Pour trouver ou vérifier qu’un artisan est qualifié RGE, vous pouvez consulter le site :
http://www.renovation-info-service.gouv.fr/trouvez-un-professionnel





© 2018 / CAUE43 - Tous droits réservés
Retour haut de page